Article

Procès de la secte OKC : le verdict

11 Oct. 2016
ARTICLE

Le président du tribunal correctionnel a rendu son verdict dans le procès qui opposait une trentaine de victimes et le ministère public, représenté par l'avocat général Thibaut de Sauvage à Robert Spatz et à plusieurs de ses « lieutenants à l'asbl okc fondée par celui-ci (voir articles précédents).

C'était un procès-fleuve commencé en début d'année passée.

Dans un réquisitoire sévère où l'avocat général n'a pas hésité à qualifier Robert Spatz et ses théories douteuses de « cancer développé par la secte d'Asieau-Presles ».

Il avait au vu des nombreuses charges, et toujours en l'absence de l'accusé, requis une peine de 13 ans de réclusion.

Le tribunal l'a condamné à 4 ans de prison assortis d'un sursis pour toute la peine, le reconnaissant entre-autre coupable d'abus sexuels, de prise en otage d'enfants et de faits de fraude et de blanchiment d'argent.

L'asbl okc a quant à elle été reconnue coupable de certaines préventions.

Le tribunal a aussi condamné Robert Spatz et l'okc a la confiscation de nombreux de leurs biens et de 4,5 millions d'euros.

Des indemnités ont été attribuées à une trentaine de parties civiles, des enfants « élevés » entre les années 80 et les années 2000, a l'écart de leurs parents et ayant été contraints de vivre dans d'horribles conditions, notamment au niveau de l'hygiène ou de la nourriture, sans compter les « punitions » et autres actes barbares dans des monastères  appartenant à la secte en France et au Portugal.

../