Crimes et Châtiments - Nouveau meutre entre sdf

Affaire

[MÀJ] Nouveau meutre entre sdf

03 Nov. 2013
AFFAIRE
La cour d’assise de Bruxelles a, ce lundi 30 septembre, tiré au sort les 6 hommes et les 6 femmes qui seront les jurés effectifs.
Le 28/11/2010 le corps d’un sdf, Roger Hauspie, est retrouvé dans un réduit de la station  de la « bourse ».
Sur les caméras de surveillance apparait à 3h30 l'accusé qui fouillait la victime tout en assénant des coups violents.
C’est sur ces images aussi que l’on peut voir la victime se rendre dans le réduit avec son agresseur.
Celui-ci en ressortira à 3h50 d’un pas pressé.
Cet homme a tout de suite été identifié comme étant Ismail Mohamed Nacer.
 
L’ouverture des débats est attendue pour jeudi matin.
 
----- Mise à jour
 

D’après les proches de Hauspie n’avait fait que « dégringoler » depuis la mort de sa sœur, sœur avec qui il avait une relation privilégiée.

Ces deux ex-femmes avec qui il a continuant à les fréquenter de temps en temps et même de le loger car il vivait dans la rue.

D’après elles, Hauspie a commencé à prendre énormément de médicaments et s’est mis à « traîner » dans les bars autour de la station « bourse » où il dormait fréquemment.

L’avocat général Jean-François Godbille a accusé Nacer d’avoir bel et bien battu la victime à mort pour le dépouiller.

« Le frapper comme il l’a fait, c’est être sûr de l’éliminer » mais aussi que « l’accusé n’est pas crédible lorsqu’il dit qu’il n’a pas voulu tuer Roger Hauspie. Sa version selon laquelle la victime l’avait retenu par le bras, lui demandant  d’avoir un rapport sexuel, ne tient pas la route. Roger Hauspie était plutôt un petit gabarit face à un costaud.

Nacer aurait dû user d’une telle violence pour se libérer de la victime ? J’en doute ».

La défense, en la personne de maître Carine Couquelet, demande l’acquittement de son client pour le vol avec violence.

D’après elle, les images de vidéo-surveillance ne sont pas assez précises pour établir qu’il y a eu vol.

De même, on ne sait pas pourquoi la victime a suivi Nacer dans le réduit ou il a trouvé la mort.

Elle ajoutera que rien ne permet de dire que la victime a suivi Nacer dans le réduit car il lui aurait volé quelque chose.

Pour finir, le jury de la cour d’assises a déclaré Ismail Mohamet Nacer coupable d’une tentative de vol et de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Pour ces faits, l’accusé a écopé de la peine maximale prévue par la loi, c’est-à-dire 15 ans.

 

 

../