Affaire

Mehdi Nemmouche assistera-t-il à son procès ?

24 Sept. 2017
image
AFFAIRE

 Non, telle est la réponse ds avocats de Mr Nemmouche ce jeudi 21 septembre dans la matinée.

Pour rappel, Mehdi Nemmouche doit comparaître en Belgique d'avoir exécuté 4 personnes au musée juif de Bruxelles en mai 2014 et en France pour des faits de terrorisme, étant soupçonné d'avoir été un geôlier en Syrie et d'appartenir à l'Etat Islamique.

Maître Sébastien Courtois et maître Henri Laquay ont soulevé le problème de l'état de santé de leur client qui pour une fois était présent.

Mehdi Nemmouche se plaint depuis un certain temps de la perte d'une partie de l'ouïe et de la vue ainsi que de maux de tête intolérables.

Or, et ce malgré l'insistance de ses avocats, il a été refusé par l'administration pénitentiaire, de façon tout à fait inexplicable, à Mr Nemmouche de consulter les médecins conseillés par le médecin légiste qui l'a examiné à la prison.

« Il n'y aura pas de procès Nemmouche » tonne maître Courtois. « Mon client n'est pas en état d'assister à son procès à cause de la douleur mais aussi de son incapacité à se concentrer. Un scanner et une IRM ont été refusés à mon client. Ces symptômes font penser à une tumeur au cerveau. »

Il ne pourrait donc pas comparaître lors de son procès en France.

Chez nous, autant le parquet que la défense annoncent ce procès pour 2018 sans avoir tranché en faveur d'un jugement en cours d'assises ou devant le tribunal correctionnel.

 Encore selon maître Courtois, Mehdi Nemmouche reconnaît avoir tenu un rôle dans la tuerie du musée juif mais ne pas être le tireur.

Pour le citer encore : « Quel est l'Etat, quel est la justice qui peut se vanter ou qui peut se permettre le luxe qu'un procès ne se tienne pas parce que son administration pénitentiaire refuse de procéder aux examens demandés par un médecin légiste ?

Il n'y aura donc de procès Nemmouche seulement en cas de changement de comportement de l'administration susnommé.

Quelle image désastreuse pour la justice belge, après le « grand raté » suite aux attentats de Paris et dont les français nous tiennent encore rigueur. Du même coup les victimes seront elles-aussi privées de réponse. »

De plus , s'il y a fallu 3ans d'instruction, c'est bien parce que trois autres personnes, qui sont sous le coup d'un mandat international et contre lesquelles il existe un faisceau de charges précises et concordantes.

Alors, devrait-il avoir d'autres personnes avec Mehdi Nemmouche ?

Et y-aura t-il un procès Nemmouche, ce que tous attendent avec impatience.

../