Crimes et Châtiments - « De nos jours, il n'est pas bon de s'appeler Abdeslam ou de fréquenter un Abdeslam (maître Xavier Carrette, avocat de Youssef Benayad)

Affaire

« De nos jours, il n'est pas bon de s'appeler Abdeslam ou de fréquenter un Abdeslam (maître Xavier Carrette, avocat de Youssef Benayad)

13 Janv. 2019
AFFAIRE

 

Le 23 janvier dernier, des employés de la commune de Molenbeek-st-Jean ont été braqués alors qu'ils se rendaient à la banque sans protection pour déposer une somme de 68 000 euros.

 

Il apparaît rapidement qu'un employé de la commune , Pierre-Raphaël C. qui transportait cette somme avait prévenu Mohamed Abdeslam, 32 ans et frère du principal accusé dans les attentats de Paris, l'ennemi public numéro un, Salah Abdeslam, défendu par maître Yannick Devlaemynck et Youssef Ben Ayat, ami du premier et défendu par maître Xavier Carrette.

 

Mohamed Abdeslam ,qui a travaillé de nombreuses années sans aucuns problèmes à la commune de Molenbeek avait été licencié sans autre forme de procès au lendemain de l'arrestation de son tristement célèbre frère,

Il en concevait une certaine rancune et prenait que cette somme de 68,000 euros comme des indemnités qui lui serait dues.

Il avait été prévenu par un ancien collègue,Pierre-Raphaël Collignon. qu'une somme importante serait déposée par lui-même et sans protection le mardi.

Ainsi, avec une pseudo victime, il n;y avait aucun risque de dérapage et aucun danger pour le transporteur.

Cela explique rappelle maître Devlaemynck que Mohamed Abdeslam et Youssef B. Comparaissent pour un vol simple et non pour un braquage.

Il a expliqué en prenant la parole pour la dernière fois qu'il était victime d'un acharnement de la part de la presse et que dorénavant il n'avait actuellement aucune chance de trouver un emploi.

« J'ai 32 ans et je peux encore faire des choses bien dans ma vie » a t'il déclaré

Lors d'une interview, il avait mentionné n'avoir jamais eu de problèmes avec la justice, hors son casier mentionne une condamnation pour dépouillement de cadavre alors qu'il travaillait comme ambulancier.

 

Le procureur a requis une peine de 4 ans de prison.

Il a été relâché sous bracelet électronique.

 

Youssef Benayad est un ami de Mohamed Abdeslam, c'est lui qui a commis le vol, fait qu'il a nié pendant une bonne partie de l'instruction et qu'il reconnaît aujourd'hui.

 

 

Maître Xavier Carrette, lui, s'inquiète du fait qu'il est extrêmement préjudiciable à son client de comparaître en tant que complice du « frère de ou de l'ami de ».

 

Le procureur a requis une peine de deux ans.

 

Quant à Pierre-Raphaël Colignon., il est en aveux d'avoir prévenu son ancien collègue du transport d'une grosse somme d'argent le mardi et d'avoir joué le rôle de la « fausse victime ».

 

Le procureur a requis une peine de 30 mois de prison.

Le juge après avoir disqualifié les charges en vol simple pour Abdeslam et Benayad et en vol domestique pour Collignon, a condamné Abdeslam à 18 mois avec sursis pour la moitié,30 mois pour Benayad avec sursis pour la moitié et 2ans pour Collignon pour la moitié

 

 

../